Règlement intérieur d’Horizons

  Règlement intérieur du GEM Horizons : des droits et des devoirs

Préambule

Le GEM Horizons est un lieu d’accueil de jour, d’entraide quotidienne, et d’ouverture sur la cité. Il constitue une passerelle, pour des personnes fragiles psychologiquement mais stabilisées, entre un lieu protégé et la communauté des citoyens.

Afin de faciliter la bonne marche du groupe dans la poursuite des objectifs, ce règlement intérieur doit être respecté par chaque membre.

Les personnes qui souhaitent adhérer à Horizons s’engagent, par leur adhésion, à participer à la vie du groupe dans un esprit d’entraide.

Cet engagement ne doit pas porter atteinte à leur liberté de se mettre en retrait du groupe, dans les conditions prévues par le règlement intérieur ; une forme d’engagement incluant des contacts réguliers peut cependant être prévue par le règlement intérieur pour éviter une forme d’isolement.

Le groupe doit s’efforcer d’être une interface permettant aux personnes accueillies de retrouver une vie sociale satisfaisante, et, le cas échéant, de recourir à une prise en charge plus adaptée (hôpitaux de jour, CATTP…), en fonction des besoins.

Le GEM est un lieu de laïcité intégrale ou toute forme de discrimination, de même que toute forme de prosélytisme sont bannis. Il n’est pas une institution soignante. Il se veut un lieu sécurisant et reposant.

 

1. Règles générales :

Le GEM n’est pas un lieu en dehors de la société. A ce titre, la loi s’applique au sein des locaux et pendant les activités extérieures.

Il est interdit de fumer à l’intérieur des locaux, d’y pénétrer en  état d’ébriété, ou sous l’emprise de drogues, ou d’y introduire drogues ou alcool. De même qu’il est interdit d’y introduire des objets tranchants et autres armes potentielles.

Les membres doivent respecter le matériel mis à leur disposition et le rendre en bon état et dans les délais impartis. Ils sont pour exemples, de trois semaines pour les livres.

Les membres doivent bannir toute forme de violence physique, verbale, ou psychologique, y compris vis-à-vis des bénévoles, stagiaires ou salariés de l’association.

La contribution, dans la mesure du possible, aux diverses collations, est la bienvenue. Pour le café, une tirelire est prévue à cet effet.

L’ensemble des personnes du GEM doivent s’accueillir dans un esprit de bienveillance et de respect. En effet, la chaleur humaine est au cœur de la définition du groupe, qui est avant tout, une amitié. De ce fait, la médisance, le dénigrement de la structure et de ses composantes (usagers, salarié…) ne sont pas admis.

Chaque atelier dispose d’un règlement spécifique fixé par son référent bénévole ou usager. Il n’est pas forcément écrit mais devra être spécifié à chaque nouveau participant par ce référent.

2. Relations interpersonnelles :

Il faut laisser les préjugés à la porte.

Les membres doivent tout mettre en œuvre pour ne pas imposer de manière envahissante leurs problèmes personnels, tels que la maladie, les traitements, les difficultés financières…

Il en résulte que toute sollicitation d’argent, de cigarettes, de logement est prohibée. De même, tout commerce entre adhérents est strictement interdit.

Comme mentionné en préambule, le GEM est ouvert sur la cité. Aussi, au delà des horaires d’ouverture, tout débordement d’un ou d’adhérents à l’égard d’un autre ou d’autres adhérents, de manière isolée ou répétée, en ville ou au domicile peut donner lieu à une exclusion immédiate et définitive.

Des entretiens individuels avec le salarié responsable du GEM peuvent avoir lieu sur demande afin de préserver l’intégrité du groupe.

Chaque membre est tenu de respecter la discrétion des propos entendus au sein du groupe.

Il est important de respecter le passé et l’histoire de chacun et les réactions qui pourraient en découler. Au GEM, on ne juge pas. Si nécessaire, il conviendra d’essayer d’aider la personne à dépasser cette difficulté. Le tout, dans le respect de l’intégrité du groupe.

3. Adhésion, repas, et autres contributions :

Une période d’observation mutuelle précède l’adhésion à Horizons. Aussi, lors sa première visite, le nouveau venu, après un entretien avec le responsable salarié, et éventuellement avec le président du GEM, signe un contrat visiteur d’une durée de deux mois.

A l’issue de cette période d’observation, la mention d’adhésion, figurant au bas du contrat visiteur, est complétée et le règlement de la cotisation annuelle est exigée.

 Le montant de la cotisation est fixé chaque année par le conseil d’administration du GEM. La cotisation est due pour l’année civile, soit du premier janvier au trente-et-un décembre de chaque année. Aucun prorata ne sera appliqué lors de la première adhésion. Elle doit être réglée au moment de l’adhésion ou de l’appel à cotisation au début de chaque année.

Un repas chaud est servi le midi. Tous doivent participer à la préparation de la table, de  la cuisine, à la vaisselle… Les tâches sont réparties en fonction des envies et des compétences de chacun. Une participation financière (voir annexe révisée chaque année), fixée par le conseil d’administration, est demandée pour chaque repas pris. Elle doit être réglée si possible le jour même ou dans la semaine suivant la prise du repas. Le premier repas est pris lors de l’arrivée au sein de la structure est offert. A chaque fin de mois, un décompte des repas impayés est réalisé par la bénévole comptable. Toute contestation injustifiée des repas dus entrainera une exclusion définitive de l’activité repas et un avertissement (voir 6. Sanctions).

Une participation financière pourra être demandée pour accéder à certaines activités extérieures (cinéma, visites culturelles…).

4. Communication extérieure

Nous sommes tous invités à parler de notre GEM autour de nous. Toutefois, la communication officielle relève uniquement de la compétence du conseil d’administration pour des raisons évidentes de cohérence donc de crédibilité.

L’utilisation du nom ou du logo de l’association est interdite sans autorisation préalable.

Un formulaire de droit à l’image doit être rempli par les membres photographiés ou filmés et qui seraient reconnaissables sur le blog ou tout document produit par le groupe.

5. Aspects matériels :

L’association est susceptible de prêter son matériel à ses adhérents selon les actions engagées. Ceux-ci en ont la charge et la responsabilité dès réception et jusqu’à restitution. Les dégradations, hors usure normale, sont à la charge de l’emprunteur qui fera alors réparer ou remplacer les éléments en question à ses frais. Le matériel est prêté pour un délai maximum fixé avant le prêt et que l’emprunteur s’engage à respecter.

Des postes informatiques sont mis à la disposition des membres. Leur utilisation est sous la responsabilité du membre qui les utilise.

Il est interdit en particulier de télécharger de manière illégale des fichiers ou de la musique, de se rendre sur des sites illicites, à caractère pornographique (risque sévère d’infection virale) ou sur des sites faisant de la propagande politique ou religieuse.

Chacun est responsable de l’entretien de la maison et du jardin, ainsi que du mobilier. Toute dégradation volontaire pourra faire l’objet d’une sanction voire d’une exclusion. Il est demandé de respecter la propreté du lieu afin d’offrir à chacun un espace sain et convivial. Il est entendu que chacun nettoie et range ce qu‘il utilise.

Dans un souci d’économie, il est demandé à chacun de veiller à éteindre les éclairages inutiles, ne pas surchauffer les pièces, ne pas gaspiller l’eau.

 

6. Sanctions :

En cas de non respect des règles édictées, une échelle de sanctions s’applique.

Pour des faits jugés mineurs (c’est-à-dire des actes ou propos sans conséquence pour l’intégrité des biens, des personnes, et du groupe), trois avertissements successifs peuvent être prononcés, avant exclusion temporaire ou définitive, par le salarié responsable du GEM.

Pour des faits jugés majeurs (c’est-à-dire des actes ou des propos menaçant l’intégrité des biens, des personnes, ou du groupe), une commission d’exclusion composée du bureau du GEM, du salarié responsable du GEM, et d’un bénévole se réunie en urgence pour motiver l’exclusion. L’intéressé(e) peut être entendu(e), sous réserve. L’exclusion est notifiée par courrier.

7. Modification du règlement intérieur :

Le règlement intérieur peut être modifié par le CA sur proposition des adhérents, de salarié responsable du GEM ou d’un membre du CA. Dans ce cas, les adhérents de l’association en sont informés par voie d’affichage.

Projet définitif établi le 23 octobre 2013 et validé par le bureau du GEM le 04 novembre 2013.